Un nouveau restaurant - Guy Kleiman

Mon blogue

Un nouveau restaurant

Un nouveau restaurant - Guy Kleiman

Une de mes connaissances, m’avait envoyé voir son conseiller financier. J’avais été invitée par cet ami et sa femme, dans un lieu assez exceptionnel pour souper. Je n’étais jamais allée dans un endroit aussi beau de toute ma vie. Un magnifique bâtiment avait été entièrement rénové en hôtel de luxe. Le couple d’amis qui m’avait invité, me remerciait ainsi d’avoir géré les différents problèmes qui s’étaient posés à eux pendant ce projet. Ils avaient été à l’origine de cette idée, et leur cabinet d’architectes, avait été submergé de commandes dans les semaines qui suivirent l’ouverture du bâtiment rénové au grand public. La forme de l’hôtel évoquait l’avant d’un paquebot. C’était comme une invitation au voyage. Le restaurant où nous avons mangé était d’un raffinement extraordinaire. De grandes vitres donnaient une vue plongeante sur la ville, car le restaurant était en hauteur. Les milliers de points lumineux qui s’étendaient à l’infini étaient comme des étoiles.

Cette sensation de flotter dans l’espace était renforcée par une décoration tout en blanc et noir. Seuls les sièges et les tables étaient en chêne clair. Profonds, confortables, ils étaient si agréables que la sensation que j’éprouvais était comparable à celle que je ressens dans un fauteuil fait à ma mesure. Les tables étaient arrondies, ce qui ajoutait de la convivialité à cette décoration qui aurait austère sans ce détail. Le bar était un bloc de marbre, poli par endroits, et brut à d’autres, d’une forme arrondie. Il courait tout le long du mur du fond de la salle. De l’autre côté, trois employés attendaient les commandes des clients. Chacun avait un style particulier. Une jeune femme était habillée comme une héroïne de manga, un des deux jeunes hommes avait des tatouages sur le visage et des boucles de toutes formes aux oreilles, l’autre jeune homme, quant à lui, était en costume trois pièces.

Cette ambiance décalée était un peu étrange dans cet hôtel si classe. Je me fis la réflexion que c’était exactement dans la tendance actuelle d’offrir ce genre de lieu aux consommateurs avides de nouveautés de notre ville. Nous avons parlé d’un nouveau projet sur lequel ils avaient quelques difficultés et ils me demandèrent ce que j’en pensais. Je leur donnais mon avis, en toute conscience. J’ai beaucoup d’expérience dans la gestion et l’organisation de projets. Ce n’était pas les idées qui leur manquaient, mais plutôt la meilleure façon de les transposer dans la réalité. Ils me promirent un prochain souper dans ce restaurant merveilleux.